Le tellurisme : au secours des hommes et des animaux

Le saviez-vous ? Un éleveur bovin découvre récemment chez ses animaux des troubles anormaux du comportement associé à des problèmes de santé, mais il en ignore la cause. Et ce, jusqu’au moment où un spécialiste en géobiologie lui dévoile la source de ces nuisances.

Un cas dans lequel le tellurisme peut vous être utile

Dernièrement, Lionel Bauché, un éleveur dans l’Indre constate que ses vaches présentent des signes de fatigue depuis plus d’un an. Il décide alors d’augmenter la ration de nourriture de ses bétails, mais ceux-ci ne montrent aucune amélioration. Paniqué, Lionel demande donc conseil à Philippe Arzul, le spécialiste de la région en matière de vaches laitières. Celui-ci a en effet suivi une formation en tellurisme et avait déjà apporté des solutions là où beaucoup d’autres vétérinaires avaient échoué. Tout d’abord, le Philippe passe en revue les causes possibles du problème. Il évalue par exemple le confort du bâtiment, l’équilibre alimentaire, l’équipement de traite, l’hygiène du lieu et des bovins, etc. En passant, il vérifie également l’état des appareils et installations électriques. Il constate alors qu’à 50 mètres de l’exploitation se trouve un transformateur EDF et une antenne de téléphonie mobile. Avec son pendule et ses baguettes de sourcier, il découvre aussi que ces deux installations se situent dans une zone de faille tellurique. Philippe propose donc d’utiliser trois petits cônes constitués de silice, de poudre de roches et de plantes. Le premier étant placé sur la prise de terre de l’antenne, tandis que le second est fixé sur le transformateur. Le troisième cône est placé sur un point stratégique du domaine selon le positionnement déterminé par ses baguettes. Aussi incroyable que cela puisse paraître, Lionel Bauché a confirmé qu’en quelques jours seulement, ses vaches ont retrouvé la forme.

Sachez que vos animaux de compagnie sont également sensibles au tellurisme

Des vétérinaires ont par ailleurs constaté que les chiens aiment les endroits sains et positifs. Ainsi, ils redoutent et fuient les phénomènes de tellurisme. Si vous essayez par exemple d’installer leur niche en zone perturbée, ils refuseront surement de s’y rendre. Et si vous insistez à les attacher en de tels endroits, ils peuvent devenir hargneux, nerveux, etc. Par contre, le chat affectionne ces endroits négatifs. Ils adorent se prélasser, s’asseoir et dormir sur les points les plus négatifs et géopathogènes. Il s’agit plus précisément des endroits situés au niveau des nœuds Hartmann de grande intensité. Enfin, sachez que les animaux en cage (souris blanches, hamsters, etc.) peuvent devenir agressifs, jusqu’à mordre. Ce comportement est souvent causé par leur emplacement qui montre une activité de tellurisme conséquente. Essayez dans ce cas de déplacer leur « abri » et vous verrez disparaitre en très peu de temps leur agressivité.

tellurisme

tellurisme tellurisme decouverte découverte du tellurisme géobiologie formation tellurisme

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×