Comment se porte le tourisme équestre ?

À l’occasion de son assemblée générale, les membres du Comité départemental de tourisme équestre du Finistère (CDTE 29) se sont réunis à la Maison des sports de TyNay. Une réunion à laquelle avaient assistés une trentaine de personnes. Patrick Le Hénaff, président du comité, en a profité pour préciser que le Comité comptait quinze groupements émetteurs ayant délivré 841 licences fléchées tourisme équestre.

Mis en place de nouveaux itinéraires

 

2014 a été riche en activité pour l’organisation de l'Equibreizh, le rendez-vous annuel des cavaliers et les amoureux du milieu équestre de Bretagne qui s'est tenu le 25 au 27 juillet au Cloître-Saint-Thégonnec. La dernière édition de la randonnée en ligne Finistours a vu le départ de 120 cavaliers depuis Monts d'Arrée à MénezHom, à travers cinq étapes. Pour 2015, ce rassemblement annuel se déroulera du 26 juillet au 1er août sur le Cap-Sizun et le Pays bigouden.

Le CDTE a organisé cette randonnée avec le concours de l'association ACTM. Une journée de débroussaillage a été également au programme. Les cavaliers du CDTE ont participé activement au désherbage des sentiers dans de nombreux endroits du département. Une autre action est prévue pour le 14 mars de cette année.

Entre autres objectifs, le comité envisage également de soumettre des itinéraires de randonnées équestres au Plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée (PDIPR), un projet mis en œuvre par le conseil général en vue d’assurer la pérennité des chemins. Le projet se trouve dans la bonne voie puisque des demandes d’inscription viennent d’être déposées alors que d’autres sont en cours d’examen.

Dans la même foulée, le CDTE prévoit la mise en place de plusieurs boucles à Laz, à Sizun ainsi qu'une nouvelle portion de l'itinéraire régional Equibreizh de 35 km. Un tel dispositif nécessite une coopération avec les communes ou les communautés de commune qui pourraient apporter leur expertise. Ces coopérations restent une étape obligatoire pour permettre au Finistère d’honorer sa réputation de « terre de cheval, terre d'aventure », expliquent les membres du CDTE.

 

For big

 

Quel avenir pour le tourisme équestre en France ?

 

On associe souvent le tourisme équestre à la randonnée. Pourtant, ce secteur s’est aujourd’hui diversifié. Les centres proposent d’ores et déjà une offre variée, destinée à combler toutes les envies. Le tourisme a également su se professionnaliser et occuper une place capitale dans le monde du cheval. Promenade, voyage, séjour, attelage et formation attendent aussi bien les aspirants cavaliers que les cavaliers invétérés.

Au cours des quatre dernières années, le comité national de Tourisme Equestre (CNTE) s’est particulièrement engagé dans la construction de nouvelles infrastructures et l’organisation d’événements. En septembre 2011, le label Cheval Etape a été créé. Deux mois plus tard, on assiste aux 1ères formations de baliseurs équestres en région.

Le comité s’attèle également à favoriser l’initiation des jeunes enfants à l’activité équestre. C’est ainsi que l’Equirando Junior et la Semaine du Développement Durable viennent s’ajouter aux traditionnels Equirando et la Journée Nationale de l’Attelage de Loisir.

Pour cette année, les perspectives sont bien meilleures pour le tourisme équestre, avec notamment la poursuite des travaux en cours comme priorité.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site